Jeux de mains… (peaux)

Série des peaux (23 images). La peau, la grande absente, est ré-apparue, histoire de retrouver un peu de sensualité. Presque simultanément, les os ont disparu, remettant en cause l’idée de transparence (tout du moins sa représentation) si importante dans notre société. En fait, la transparence est multiple et l’usage que l’on en fait est souvent très restrictif, voire contradictoire.
Peau et os vont se superposer puis se dissocier dans des espaces paradoxaux qu’aucun logiciel numérique ou matériel médical n’est encore aujourd’hui capable de générer.
Le reflet est toujours de la partie, mais il est là encore trompeur. En regardant les différents types de transparences présentées ici, force est de constater que la transparence traditionnelle à laquelle la radiographie nous a habitués n’est en fait qu’un certain niveau d’opacité convenu et communément accepté…

 
L’usage de la radiographie sur le corps humain à des fins non médicales est interdit, article L1333-11 du code de santé publique, mention ASN